Histoire


Trois périodes majeures ont façonné l’identité vietnamienne :

Après les périodes préhistoriques et protohistoriques (Hoa Binh, Bac Son et Dong Son), De la protohistoire jusqu’à l’ère chrétienne, va se développer une culture de type indonésien caractérisée par les différents éléments ci-dessous.
Dents noircies (mordance des surfaces dentaires par un mélange de stick lack, jus de citron et alcool de riz. Sur les dents devenues rouges, application d’un complexe ferro-tannique aromatisé à la cannelle au clou de girofle et à la badiane). Mutilation des dents, Cerfs volants, Tatouages, Bétel, Cajeput, Aréquier, Maison sur pilotis, Tambour de bronze, Fêtes des Eaux, Palanche, Noria, Sarbacane, Poule, Coq de combat, Paon, Pagne, Mûrier, Rouet, Egrenage du coton à l’aide d’un double cylindre, Elevage du porc…
Du septième siècle av.JC jusqu’aux débuts de l’ère chrétienne, vont émerger les premiers royaumes fondateurs de la nation Viet avec leurs rois mythiques, Lac Long Quan et les rois Hung pour le royaume de Van Lang, puis An Duong Vuong (le roi Thuc) pour le royaume d’Au Lac.Cette période fondatrice qui verra émerger la tribu dominante des Giao Chi (vraisemblablement l’ancien nom des Kinhs) va durer jusqu’à la défaite des Soeurs Trung et l’établissement durable de la domination chinoise.

La période proto-viet c’est une période de dix siècles où alternent menace, occupation chinoise puis indépendance et naissance de dynasties parfois brèves. La menace viendra principalement de la Chine, donc du Nord, c’est la période héroïque avec ses grands généraux comme Ngo Qyen ou Tran Hung Dao. Au quatrième siècle des populations de type indonésien occupant les régions côtières centrales sont hindouisées et fondent le Champa.
Pendant cette longue période les populations vont s’imprégner des techniques chinoises,notamment en ce qui concerne la riziculture inondée.L’influence de l’Empire du Milieu se fera sentir aussi dans la culture et la société sera régie selon les principes du Confucianisme.
La culture chinoise du riz inondé, des digues et des transports par voie d’eau, servit de modèle à ces populations enfermées dans le protectorat de l’Empire du Milieu qui déversa sur cette région son système d’administration, son écriture, sa culture (et notamment la maison de plain pied) et ses religions.

La Période Viet incarnée dans ses dynasties, sa poésie, son théâtre jusqu’à nos jours.
Le mot clé de l’histoire du Vietnam est la Nam Tien (la marche vers le Sud), qui se fera au détriment des voisins Chams puis Khmères.D’ailleurs, avec des effets comparables, la majorité des populations thaies progressèrent suivant un axe Nord / Sud-Ouest occupant les fonds de vallées depuis le Yunnan et le Khouang Xi jusqu’à l’actuelle Thaïlande par le Nord et le Nord Ouest du Vietnam et le Laos et la Birmanie, détruisant, asservissant ou refoulant vers les hauteurs incultes les populations indonésiennes les ayant précédées dans ces lieux.
Le pays va se constituer petit à petit pour prendre ses contours définitifs au XIXème siècle sous la dynastie des Nguyen.
La menace chinoise est toujours là. Et l’extension du pays vers le Sud déclenche les hostilités avec les voisins méridionaux, les Chams puis les Khmères. Songez que le territoire d’origine du Vietnam n’est jamais que le Delta du Fleuve Rouge. Ce développement vers le Sud va aussi engendrer bien des difficultés dans son administration ainsi que bien des volontés d’émancipation de la part des populations d’origine que de celle de féodaux voulant se tailler un royaume. C’est alors que les seigneurs de Hué vont prendre de plus en plus d’importance, jusqu’au début du XIXème siècle qui verra cette ville devenir la capitale royale du pays au détriment de Hanoi. Cette situation perdura jusqu’à la colonisation française comprise.
Les Français étaient officieusement déjà présents avant la colonisation. Le Cardinal Pigneau de Béhaine, précepteur du futur roi Gia Long, était accompagné de »conseillers », notamment militaire ( on leur doit notamment les détails « à la Vauban » de la citadelle à Hué). En fait,la colonisation fut au départ une sorte de pis aller, car les missions exploratoires initiales avaient pour but principal de pénétrer cette partie du sous-continent de façon à parvenir au coeur de la Chine avant les Anglais. L’expédition Doudart de Lagrée fut de ce point de vue un échec.
Cette présence française durera moins de cent ans. L’indépendance du Vietnam naîtra vraiment de la fin de la deuxième guerre mondiale. La guerre du Vietnam sera l’une des conséquences de l’affrontement des deux blocs pendant la guerre froide, elle se terminera en 1975 par la réunification du pays.
Après être restée fermée de 1975 à 1988, une fois le problème de l’occupation du Cambodge résolu, la République Démocratique du Vietnam s’est ouverte au monde.

SCHEMA HISTORIQUE

Période Dynastie ou
Royaume Evénements
Paléo Mesolithique Culture de (Dernière phase du Paléolithique sud est asiatique)
Hoa Binh
-10 000>-5000 Culture des Instruments polis ou tranchants, céramique, outils en os, BAC SON squelettes mélaneso australoïde. Dans l’Indochine du Sud, autre culture, celle de la hache à gouge
Néolithique Culture de la Chine du Sud, de l’Inde nord orientale et de l’Indochine centrale (hache à tenon d’emmanchement liée aux populations austro-asiatiques).
VIIème s à 257 avJC Van Lang VIIème s à 257 avJC Premier royaume fondé par Kinh Hung Vuong au Sud du dyn des Lac Fleuve Bleu. Ce sont les rois Hung ou Lac Premier Roi Lac Long Quan, son épouse, Au Co. Constitution du noyau proto-vietnamien primitif dans le delta du Fleuve Rouge vers le IVème siècle à partir d’un substrat indonésien ayant reçu un apport Thai, une mongolisation supplémentaire s’ensuit du fait d’une immigration chinoise. Alors se constitue la tribu dominante des Giao Chi .A cette époque, dans l’Asie des Moussons, était développée une communauté de culture attestée par l’outillage, le vocabulaire et certains rites essentiels.
257 av JC Au Lac Invasion par le roi Thuc (An Duong Vuong) qui en fait le royaume d’Au Lac avec Co Loa pour capitale (ou Loa Thanh). Il s’agirait selon certains d’un groupement de tribus Thaies (Kouei Tcheou, Hoang, Nung) venues du Khouan Xi et de la région de Cao Bang. Elle est souvent définie comme une victoire des montagnards. De cette période date la légende de la Pastèque que l’on retrouve chez les Thais. Celle-ci semble prouver l’arrivée d’etrangers avec les graines de ce fruit.
207 av JC Conquête chinoise puis fondation du Nam Viet par le général chinois Trieu Da. Capitale Phien Ngu (Canton).
Conquête chinoise et domination jusqu’en 968 ap JC Influence des civilisations Han et Tang, introduction des religions et philosophies, développement de la vie économique et sociale.
Début de l’ère chrétienne Le Yunnan est dominé par les Thais et les Lolo Echec de l’intégration par les Chinois des petites principautés du Lin Yi (Champa)
43 ap JC Défaite de la révolte des soeurs Trung contre le général Ma Vien. A partir de cette date, le pays, jusque là traité en simple protectorat gardant ses institutions et ses moeurs, devint une véritable province chinoise.
IVème siècle Champa : Combinaison de cultes mégalithiques avec des éléments de culture indienne apportés par les réseaux maritimes (vraisemblablement du Fou Nan) Instauration du rituel étatique du linga royal La langue cham devient la première langue écrite de la région par l’utilisation du Sanscrit. Ce fait contribue à la fédération des principautés côtières et des chefferies montagnardes. Jusqu’au Xième siècle, le centre de gravité de cette fédération se situe au Sud du Col des Nuages (Simapura) qui fonde la dynastie éphémère des Lê Antérieurs.
544 ap JC Révolte de Ly Bon (descendant de chinois)
722 ap JC Révolte de Mai Thuc Loan (Mai Hac De) avec l’aide des Chams et des Khmères dans la province de Ha Tinh
VIII/IXème siècle Déplacement de la capitale cham à Panduranga Royaume Thai de Nam Tchao (Sud du Yunnan)
863 Les Thais viennent prêter main forte aux Giao Chi contre les Chinois et occupent le Delta pendant trois ans.
IER/Xème siècle Expansion khmère et cham
938 Ngô Quyên bat les armées chinoises à la rivière Bach Dang et crée un Etat vietnamien indépendant. Son successeur passe en 968 un accord avec la Chine : le Vietnam, en échange d’une reconnaissance de son indépendance, accepte la suzeraineté de la Chine et lui paie un impôt triennal.
968>980 DINH
982 Prise d’Indrapura par les Tonkinois, Fondation de Vijaya (Qui Nhon)
980>1009 LE Antérieurs
1009>1225 Ly L’indépendance du royaume du Vietnam (Dai Viet) se consolide. Il repousse de nombreuses attaques des Chinois, des Khmers et des Cham, dont il conquiert le territoire.
1145/1220 Les Khmères tentent à plusieurs reprises de vassaliser les Cham. Les Cham pillent Angkor en représailles.
XIIIème siècle Arrivée des premières populations « Man ». Menaces mongoles sur les Tonkinois. Attaques du Champa par les Tonkinois. Occupation du Yunnan par les armées de Koubilai Khan. Les Lolos ont conservé peut-être de ce fait des caractéristiques physionomiques mongoles.
1225>1300 Tran Le général Tran Hung Dao repousse les armées du guerrier mongol Kubilai Khan. Les Chinois reprennent cependant le contrôle du Vietnam.
1377 Contre offensive cham, pillage de Hanoi. Entente avec les Ming qui ont recolonisé le Tonkin.
XIV/XXème siècle Hégémonie des Kinhs et des Thais sur les Khmères et les Chams.
1340>1407 HO
1407>1428 Domination chinoise
1428 L’Empire chinois délaisse à nouveau le Tonkin. Menace tonkinoise sur le Champa.
1471 Prise de Vijaya par les Tonkinois. Les Cham gardent néanmoins le contrôle de l’arrière pays montagnard. Le Nord du royaume est abandonné aux Tonkinois. La nouvelle capitale Cham devient Bal Pradara (Panduranga)
1428>1788 Le Postérieurs
A partir du 16ème siècle les seigneurs Nguyen prennent de l’importance dans le Centre et le Sud malgré (dynastie Mac) l’opposition de leurs anciens alliés contre les Mac, les Trinh. Ces seigneurs Nguyen, descendants de Nguyen Kim ennemi des Mac. Profitant de cette période de troubles les Cham vont tenter sans succès de récupérer leur pays perdu.
1516 Arrivée à Fai Foo, alors un comptoir étranger, (Hoi An) des premiers marins Portugais et missionnaires jésuites.
1558/1613 Fondation de la Seigneurie de Hue par Nguyen Kim (ancêtre de la future dynastie Nguyen), qui reprend à son compte la volonté vietnamienne d’expansion vers le Sud. En moins d’un siècle, les petites principautés du Vijaya et l’Aya Ru (Phu Yen) sont annexées jusqu’au Cap Varella
XVIIème siècle Arrivée des populations Hmong. Les Nguyen traitent avec le roi du Cambodge, obtiennent la douane de Prei Nokor, afin de piéger les Cham.
1642 Les Cham organisent un coup d’état au Cambodge, installant un prince converti à l’Islam
1653 Défaite cham devant les Nguyen, le prince cham est fait prisonnier et se suicide. Le Kauthara passe sous l’administration des Nguyen jusqu’à Aya Tra (Nha Trang).
1674 Les Nguyen s’emparent de Saigon et le roi du Cambodge leur paye tribut.
1692 Les Cham tentent de récupérer le Kauthara, mais la tentative se termine en déroute. Les Nguyen installent une hiérarchie viet parallèle, administrant depuis Prei Nokor. Pendant ce temps la capitale cham de pacotille est déplacée dans la zone défavorisée de Phan Ri.
1788>1802 Tay Son
1802>1946 Nguyen
1802>1820 Gia Long
1820>1841 Minh Mang
1859 Une force d’intervention française s’empare de Saigon.
1867 Occupation du Sud sous le nom de Cochinchine par les Français.
1945 Fin de la 2ème guerre mondiale, retrait des Japonais. Présence des troupes chinoises de Tchang Kai Chek.
1946 Début de la Guerre d’Indochine.
1954 Menés par Ho Chi Minh, les Vietnamiens battent l’armée française à Dien Bien Phu. Les accords de Genève prévoient la division temporaire du Vietnam en deux zones de part et d’autre du 17ème parallèle.
1965 Débarquement des troupes US à Da Nang.
1973 Accords de Paris. Retrait des troupes US
1975 Prise de Saigon par les forces armées du Nord Vietnam.