Avant le voyage


Formalités
Passeport
Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour, pour les ressortissants français. Pour les
autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade. Le passeport devra comporter au moins
une pleine page vierge. Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit
leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. Un mineur voyageant seul n ́a pas besoin d ́autorisat ion
de sortie du territoire s ́il a un passeport individuel.
Visa
Un visa est obligatoire pour les ressortissants français pour les voyages de plus de 15 jours.
Il est possible d’effectuer des démarches auprès de l’ambassade du Vietnam la plus proche de votre domicile ou
d’effectuer une demande en ligne sur le site du ministère des affaires étrangères,
https://evisa.xuatnhapcanh.gov.vn/web/guest/trang-chu-ttdt
Les nom et adresse de notre agence à renseigner sur les formulaires sont :
Kham Pha Ltd, 39 Au Co, Nha Trang, Khanh Hoa, Vietnam

Santé
Vaccins Obligatoires
Il n’y en a pas, sauf contre la fièvre jaune pour les voyageurs en provenance de pays infestés. Dans ce cas, le
vaccin doit être fait au moins 10 jours avant le départ pour une primo-vaccination. Il prend effet immédiatement
pour une revaccination.
Vaccins Conseillés
Il est néanmoins important d’être immunisé contre : – diphtérie, tétanos et poliomyélite ; – hépatite A (risque
alimentaire) ; – hépatite B (risque sexuel et sanguin) ; – coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même
en France, justifie la vaccination pour tout voyage).
Et, moins systématiquement, en fonction des risques personnels d’exposition : – typhoïde (risque alimentaire) ; –
rage pour les séjours aventureux et pour les résidents (surtout les enfants) ; – encéphalite japonaise (à faire faire
dans un centre de vaccinations agréé), pour les séjours de plus d ́un mois en zone rurale, en période de
mousson.
Prévention Paludisme
On devra partout mettre en application les mesures actives de prévention contre les piqûres de moustiques :
répulsifs, vêtements couvrants, moustiquaires. Et ceci d’autant plus qu’elles vous protègeront d’autres affections
transmises par d’autres insectes, en particulier la dengue. Les circuits classiques, qui mènent le voyageur de Ho
Chi Minh-Ville à Hanoi, au delta du Mékong et sur la côte, en passant par Hue et la baie d ́Along, nécessitent une
protection individuelle contre les piqûres mais pas de prise de traitement antipaludéen.
Autres risques
Les autorités vietnamiennes étant très pointilleuses sur l’importation de médicaments psychotropes, il est très
important pour leurs utilisateurs de se munir de la prescription de leur médecin (nom de produit, posologie, durée
de traitement).
Insistons à nouveau sur les risques de maladies sexuellement transmises, hépatites, syphilis et, bien sûr, en
premier lieu, SIDA. Présent partout, non seulement dans les quartiers « chauds » des grands centres
touristiques, mais aussi dans des endroits beaucoup plus reculés. Il n’est pas inutile de rappeler que les seuls
modes de transmission sont sexuels et sanguin: en cas de rapport sexuel, il est impératif d’utiliser un préservatif
(ne pas oublier les possibilités de transmission par piercing ou tatouage). L ́apparition, en 2003, de l ́épidémie de
SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) et, en 2004, celle de grippe aviaire dans certaines régions d ́Asie du
sud-est, réclament que l’on s’informe auprès du Ministère des affaires étrangères de la réalité du risque local.
Informations pratiques
Les infrastructures médicales en dehors des grandes villes (Hanoi, Hue, Da Nang, Nha Trang, Ho Chi Minh Ville)
sont en progrès en dehors des sentiers battus. En cas de problème grave, difficile à résoudre par l’intermédiaire
de votre organisme d’assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l’ambassade de France : – à
Hanoi, tél. de l’ambassade :(84)4252719ou4367, –à Ho Chi Minh Ville, tél. du consulat:(84)8297231.